Tourisme et séjours à Eyguières
Tourisme, séjours et loisirs dans les Alpilles à Eyguières
Eyguières Le Parc des Alpilles Manifestations Hébergements à Eyguières Restauration Associations Membres En provençal Galerie photos Documents Quelques liens ! Contactez-nous !
 
Porte Calade
1 - Service Info Tourisme d’Eyguières
2 - Fontaine Cocotte
3 - Porte Calade
4 - Médiathèque
5 - Fontaine Coquille
6 - Fontaine de Borme
7 - Croix de l'Hirondelle
8 - Fontaine Gilouse
9 - Eglise
10 - Fontaine Fontvieille
 
3. LA PORTE DE LA CALADE

Plongeons-nous à présent en des temps moyenâgeux. Sous les faibles successeurs de Charlemagne, la nécessité de se protéger contre l'invasion des Sarrasins fait ériger des forteresses dans tout le pays. La seigneurie d'Eyguières participe à cet effort commun ce qui aura pour conséquence de faire descendre les premiers habitants d'Eyguières du col de Melet, d'une position difficile à défendre sur une butte à proximité du mont Menut où nous nous trouvons actuellement.

Le soir venu après une harassante journée de labeur aux champs, on peut imaginer la population pénétrer par cette porte pour se mettre à l'abri des murailles. Une lourde et imposante herse, dont l'emplacement est encore visible, interdit l'entrée de la cité à tout envahisseur et brigand, fort nombreux à cette époque.

C'est en ces temps que, dans nos campagnes, court un fléau plus sournois encore : la peste.

La frayeur est telle qu'en 1641 un lieutenant du juge, Laurent Husson, suspecté de peste est enfermé dans sa maison avec sa femme et ses neveux. Trois mois plus tard le médecin se hasarde à rentrer dans cette maison et les trouve, certes affaiblis, mais en pleine santé ! Une gratification de 25 florins aura certainement inspiré le courage de ce médecin !!! L'histoire ne dit pas si le lieutenant du juge a été dédommagé.

Toujours en raison de l'extrême inquiétude de la communauté, en 1720 la dernière épidémie donne naissance à un règlement fort sévère : 1) Défense aux aubergistes et cabaretiers de recevoir les étrangers qui ne montreront pas un billet visé par les capitaines de garde sous peine de 50 livres d'amende 2) Défense aux habitants de fréquenter les cabarets sous peine de 3 livres d'amende 3) Ordre de tenir les rues bien propres, 3 livres d'amende et confiscation du fumier pour les contrevenants 4) Ne rien laver dans les fontaines qui puisse gâter l'eau 5) Fermeture de la ville 6) Des gardes à toutes les portes 7) Défense aux médecins apothicaires et chirurgiens de quitter le pays.

Respectant ce règlement à la lettre les Eyguièrens ne comptent aucune victime de la peste, ce qui ne sera pas le cas des communes environnantes qui déplorent plus de 87 000 décès !

Au moyen âge la communauté d'Eyguières est rattachée à son seigneur, ce qui est normal à cette époque. Ce que l'on sait moins, c'est que cette communauté dispose de libertés qui lui sont propres, héritage du caractère très indépendant du Peuple Provençal.

Elle est administrée par un conseil élu par des Grands Electeurs, dont la volonté est exécutée par des consuls. Certains domaines sont co-administrés, comme par exemple celui du Coussou, où en 1346, la communauté couche par écrit les règles d'exploitation des terres de la Crau. Au détour de ces articles évoquons pour le plaisir certains d'entre eux. Si un seul article suffit pour donner des droits de pêche exclusifs aux habitants d'Eyguières, huit autres seront nécessaires pour partager les droits de chasse tant du côté du seigneur que des villageois. N'oublions pas que la pêche et la chasse sont à l'époque des moyens de subsistance fondamentaux.

Le château est démoli à la révolution, quant au quartier il a été entièrement rebâti.

Vacances, séjours et loisirs dans le sud de la France
Vacances, séjours et loisirs dans le sud-est de la France
Vacances, séjours et loisirs dans les Alpilles
Tourisme loisir et promenade
Service Info Tourisme d'Eyguières - Place de l'Ancien Hôtel de Ville - 13430 Eyguières
tél. 04 90 59 82 44 - service-info-tourisme@mairie-eyguieres.fr